dimanche 23 avril 2017

Lecture du matin Spurgeon 23-04-2017

23 Avril-Matin. 

Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. {#Ro 8:37

Nous allons â Christ pour le pardon, et ensuite nous regardons trop souvent â la loi pour avoir le pouvoir de combattre nos péchés. Paul nous en fait la réprimande: "O Galates dépourvus de sens, qui vous a fascinés, vous aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié? Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi? Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?" Apportez vos péchés â la croix de Christ, car c’est seulement lâ que le vieil homme peut être crucifié: nous sommes crucifiés avec lui. L’arme unique pour combattre le péché est la lance qui a percé le côté de Jésus. Pour donner une illustration: vous voulez vaincre un tempérament colérique, comment allez-vous oeuvrer? Il est très possible que vous n’ayez jamais essayé le bon chemin pour aller â Jésus avec ce tempérament. Comment ai-je pu obtenir le salut? Je suis venu â Jésus tel que j’étais, et j’ai eu confiance en lui pour me sauver. Est-ce que je dois perdre mon tempérament colérique de la même façon?  Jésus est l’unique chemin qui peut me permettre de me débarrasser de ce tempérament. Je dois aller â la croix avec lui, et dire â Jésus: "Seigneur, j’ai confiance en toi pour m’en délivrer". C’est lâ le chemin unique pour le faire disparaître. Est-ce que vous êtes cupide, avare?  Est-ce que vous sentez que le monde vous empêtre? Vous pouvez lutter contre ce mal aussi longtemps que vous le voulez, mais si c’est votre péché invétéré, vous n’en serez jamais délivré par aucune manière, sauf par le sang de Jésus. Apportez-le â Christ. Dites-lui: "Seigneur, j’ai eu confiance en toi, et ton nom est Jésus, car tu sauves ton peuple de ses péchés; Seigneur, voici l’un de mes péchés; débarrasse-moi de lui!  Les ordonnances ne sont rien si Christ n’est pas le moyen de la mortification. Vos prières, vos repentirs, et vos larmes - la totalité de tout cela assemblé-ne vaut rien â part lui. Nul autre que Jésus ne peut transformer des pécheurs impuissants, ou bien même des saints impuissants. Vous devez être des conquérants â travers celui qui vous a aimés, sinon vous ne serez pas conquérants du tout. Nos lauriers doivent grandir parmi ses oliviers â Gethsémané. 

#1Ki 5:1-7:51 * Lecture Quotidienne de la Bible 

samedi 22 avril 2017

Lecture du soir Spurgeon 22-04-2017

22 Avril-Soir 

Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ...{#Ps 91:5

Quelle est cette terreur? Cela peut être le cri du feu, ou le bruit des voleurs, ou des apparences fantaisistes, ou le cri perçant d’une soudaine maladie, ou de la mort. Nous vivons dans un monde de mort et de douleurs; nous pouvons, de ce fait regarder les maux pareillement â quelqu’un qui veille, sous l’éblouissement du soleil. Ceci ne devrait pas nous alarmer, car quelle que puisse être la terreur, la promesse est telle que le croyant ne devra pas être effrayé.  Pourquoi? Regardons cela d’un peu plus près. Pourquoi cette attitude?  Dieu, notre Père est ici, et sera ici, même pendant les heures de solitude; c’est un Veilleur tout puissant, un Gardien insensible au sommeil, un ami fidèle. Rien ne peut arriver sans ses directives, car même l’enfer, lui même, est sous son contrôle. L’obscurité n’est pas obscure pour lui. Il a promis d’être un mur de feu autour de son peuple; et qui peut briser une telle barrière? Les gens du monde peuvent être effrayés, car ils ont un Dieu en colère au dessus d’eux, une conscience intérieure fautive, un enfer béant au dessous. Mais nous, qui nous reposons sur Jésus sommes préservés de toutes ces choses qui sont â leur merci. Si nous nous laissons aller â de telles frayeurs, nous allons déshonorer notre confession, et semer le doute envers les autres, quant â la réalité de Dieu. Nous devrions être effrayés d’être effrayés, de peur de vexer le Saint-Esprit par ces doutes. Jette-donc bien bas ces pressentiments lugubres et ces appréhensions terre â terre, Dieu n’a pas oublié d’appliquer sa grâce ni de supprimer sa pitié; notre âme peut passer par des moments sombres, mais ne doit en aucun cas être terrorisée. Les enfants dans la lumière spirituelle, peuvent  marcher dans de sombres endroits; ils ne sont jamais rejetés, mais ils sont maintenant capables de prouver leur adoption en faisant confiance en leur Père céleste, â l’inverse des hypocrites. 

   " Quoique la nuit soit sombre et triste,
   L’obscurité ne pourra me cacher de ta face;
   Tu es celui qui ne craint jamais,
   Et qui veille sur son peuple."